Les vaccins, une arme destinée au contrôle de la conscience humaine

L’intention des médecins qui vaccinent est de prévenir l’apparition ultérieure de maladies infectieuses. Cette intention de surface, louable en soi, constitue l’argument de vente du complexe médical industriel. Cependant lorsqu’on creuse cette question en profondeur, sans attache ni biais restrictif de pensée, on découvre une réalité qui ne correspond en rien avec ce qui est présenté aux yeux de la population par les instruments de la propagande médicale des états et multinationales pharmaceutiques.

Moult études douteuses, soi-disant ‘scientifiques’, ont été réalisées au cours des dernières décennies afin de soutenir la doctrine vaccinale. Les statistiques historiques concernant le déclin des maladies infectieuses ont été interprétées de manière biaisée afin de faciliter l’implantation du paradigme vaccinal dans la réalité sociale actuelle. Cette information est facilement vérifiable aujourd’hui grâce à l’internet. Une investigation sérieuse révèle aussi que les études rigoureuses (randomisées, à double insu) démontrant une efficacité et un bénéfice réels font cruellement défaut. Pourtant, les étudiants en médecine sont endoctrinés par cette théorie de l’immunité artificielle et la philosophie interventionniste qui y est associée. L’étudiant doit adhérer au dogme s’il veut graduer. Toute remise en question du concept idéologique derrière la pratique vaccinale est découragée voire interdite par la hiérarchie médicale. Les médecins déviants ou non-conformistes, refusant de vacciner, risquent d’être mis au ban de la profession par leurs collègues.

Il est facile aujourd’hui, via l’internet, de constater l’archipel incommensurable des effets secondaires causés par les vaccins, généralement minimisés par l’establishment médical ou justifiés par le concept du ‘plus grand bien de tous’. La multitude des effets secondaires observés n’est pas étonnante compte tenu du fait que les vaccins sont des cocktails chimiques puissants provoquant une agression du système immunitaire et du cerveau. Qu’il s’agisse de mercure, d’aluminium et autres adjuvants, de formaldéhyde, d’autres conservateurs synthétiques, ou de résidus de cellules modifiées génétiquement, tous ces ingrédients répugnants sont en disharmonie avec la nature du corps humain et introduisent une vibration de déséquilibre au cœur de l’organisme.

D’une efficacité douteuse artificiellement gonflée et vantée à l’aide d’arguments mensongers habillés de langage ‘scientifique’, les vaccins sont à l’origine d’une multitude de pathologies aiguës et chroniques. Mais là N’EST PAS le cœur de la problématique. Le chercheur déterminé à comprendre l’ESSENCE de la dynamique vaccinale doit remonter à son origine fondamentale, soit l’INTENTION non dévoilée derrière les campagnes massives de vaccination.

cheval de Troie

Si vous voulez découvrir LA véritable intention qui se cache derrière les programmes de vaccination de masse, vous devez explorer les ténèbres qui règnent dans ce monde. Derrière la façade de la ’prévention’ (imaginaire plus que réelle), se cache une toute autre réalité. Le principal objectif de la vaccination est le contrôle de la conscience humaine.

Le contrôle par la PEUR, d’abord. La peur de la possibilité de contracter une maladie infectieuse, plutôt que de faire confiance aux capacités naturelles de défense du corps. Manifestement, c’est de la peur qui est injectée dans les esprits vulnérables à travers les programmes de vaccination. La peur d’attraper un microbe est à la base du mécanisme d’action psychosocial du vaccin. La peur amène ses victimes à céder leur pouvoir au complexe médico-industriel qui, en retour, offre la fausse promesse de réassurance et de protection qu’est le vaccin. Il s’agit d’une opération psychologique (‘PSYOP’) à large échelle visant à accroître la dépendance de la population envers le système de contrôle en utilisant la peur comme levier.

La vaccination fait partie de l’arsenal des forces obscures opérant dans les coulisses du pouvoir terrestre, dans leur quête du contrôle absolu de la race humaine. Cet outil leur permet d’avoir un accès direct à la biologie interne de l’espèce Homo Sapiens (tout en s’enrichissant).

Car un autre des mécanismes d’action du vaccin sur la conscience est réalisé par l’intermédiaire de ses différents constituants immunotoxiques et neurotoxiques. C’est le mécanisme d’action biochimique. Cette symphonie destructrice d’ingrédients toxiques agissant en synergie peut parfois endommager le cerveau de manière grossièrement évidente, comme chez les cas d’autisme grave survenant après une vaccination. Plus souvent, les effets neurotoxiques se traduisent par un effet perturbateur plus subtil, voire imperceptible, sur le fragile équilibre du cerveau nécessaire à l’expression du plein potentiel de l’esprit incarné, particulièrement en ce qui a trait aux capacités psychiques supérieures de l’individu. Une absence de symptôme ne signifie pas absence de dommage. Un individu vacciné pourra n’avoir aucun symptôme manifeste, son potentiel de développement mental et psychique supérieur risque néanmoins d’être amoindri.

La perspective que j’ai acquise au cours de mes recherches sur la vaccination m’amène à percevoir, qu’entre autres actions subtiles, les vaccins peuvent entraîner un déséquilibre des chakras supérieurs (sixième et septième), un des effets pouvant se comparer symboliquement à la pose d’un voile obscurcissant sur le troisième œil, affectant la capacité de perception supérieure, ce qui rend plus aisée la manipulation par des forces extérieures. D’ailleurs, il est de l’avis du shaman sud-africain Credo Mutwa que les programmes de vaccination de masse introduits en Afrique font partie d’un effort qui vise à supprimer l’expression du plein potentiel psychique individuel chez les populations ciblées.

Car elle interfère avec les fonctions des chakras supérieurs, la technologie vaccinale est ennemie des incarnations avancées sur le chemin de l’éveil spirituel, qui cherchent constamment à accroître leur niveau de conscience. Autant ses effets physiques corporels que psychiques subtils sont cumulatifs : plus une personne reçoit de vaccins, plus les dégâts risquent d’être importants.

Il est désolant de constater, dans de nombreux pays aujourd’hui, le succès obtenu dans l’imposition légale de ce programme aux enfants. La réelle intention cachée derrière cette politique est de compromettre l’intégrité biologique des membres les plus jeunes de la société chez qui le système neuroimmunitaire en développement est le plus fragile et sensible à ses effets dommageables. Moins de conscience psychique, un intellect créatif plus limité, voilà ce qui est essentiel pour rendre la jeunesse plus facilement programmable.

Par ailleurs, une autre fonction importante du programme mondial de vaccination, en tant que technologie de contrôle social, est de favoriser l’émergence d’une mentalité de groupe à l’échelle planétaire. Dans leur croyance, les plus fanatiques affirment qu’un individu non vacciné est une menace pour le groupe. Le concept d’immunité de troupeau est intrinsèquement lié au culte vaccinal, justifiant ainsi l’induction de la conformité et l’homogénéisation de la pensée à l’échelle d’une population.

La vaste majorité de la population, incluant les médecins et politiciens, ignorent cette réalité profonde d’intention de contrôle de la conscience liée aux vaccins (sinon ils remettraient en question leur adhésion à la croyance vaccinale n’est-ce pas ?). Pour les élites initiées appartenant aux cercles obscurs du pouvoir, particulièrement celles liées à l’implantation et la diffusion des programmes, les informations partagées ici sont déjà connues depuis longtemps. Une population vaccinée est beaucoup plus facile à contrôler collectivement et individuellement. C’est pourquoi l’objectif idéal pour les véritables dirigeants de ce monde serait d’avoir l’ensemble de la population mondiale vaccinée, à l’exception d’eux-mêmes et leur entourage.

Aujourd’hui, beaucoup de gens réalisent l’arnaque de la vaccination pour ce qu’elle est, au grand dam de ses promoteurs institutionnels. Certains ressentent intuitivement qu’il y a anguille sous roche, sans pouvoir forcément identifier l’intention réelle, profonde, derrière les campagnes de vaccination collective. C’est pourquoi il y a autant de réticences, de mouvements et sites d’information mettant en garde contre les vaccins. Malgré toutes les manipulations et les efforts de suppression engagés par le système de contrôle, la vérité finit toujours par émerger.

_________________________

 

Sur le long terme de surcroît, le mythe vaccinal est une croyance régressive qui va à l’encontre de l’évolution biologique naturelle et optimale du système immunitaire. Un affaiblissement du génome et de la capacité naturelle de l’espèce humaine à se défendre contre les défis immunitaires extérieurs (virus et bactéries) serait observée dans le futur si les programmes actuels de vaccination étaient administrés sur une période prolongée de plusieurs siècles ou millénaires. Cela aurait pour effet de cimenter la dépendance des populations terrestres envers un système médical corporatif mondialisé, en accord avec les programmes prévus par les dirigeants planétaires.

Il n’existe pas de civilisation, dans cette galaxie, qui soit à la fois avancée spirituellement et massivement vaccinée. La vaccination compulsive est antithétique au véritable progrès spirituel, car elle abaisse le niveau de vibration en introduisant la disharmonie dans le véhicule physique. Elle réduit la qualité de la connexion au Soi Supérieur qui se trouve affectée par les dommages occasionnés à l’antenne (notre cerveau possède véritablement une fonction d’antenne qui relie le véhicule physique à l’Ame).

_________________________

 

Si quelqu’un veut se faire injecter un cocktail chimique dangereux aux effets imprévisibles, c’est son droit et cela doit être respecté. Par contre, lorsque ce même individu veut IMPOSER aux autres cette croyance ‘scientifique’ en influençant le système social, c’est un viol de l’individualité d’autrui.

Dans la mesure où les vaccins sont imposés de force à une population, ils constituent une agression spirituelle et indiquent aux individus ciblés qu’ils ne possèdent pas leur propre corps, que ce dernier appartient à l’Etat. Une transgression manifeste du principe universel de permission, cette violation de la liberté est l’aspect le plus violent de la dynamique vaccinale.

Vous SAVEZ maintenant POURQUOI ils tentent d’imposer cette technologie par tous les moyens, incluant la force. Faites assidûment confiance à votre intuition et à votre guidance intérieure, et OSEZ toujours remettre en question la parole officielle du système.